« La place de la France dans le monde », telle était le thème du 86e congrès national de l’UNC.  Commissions et débats se sont succédés pendant deux jours. Gérard Longuet, ministre de la Défense et des  Anciens Combattants a clôturé les travaux en abordant des sujets sensibles, sans détours  avec comme ciment : le patriotisme.

Le congrès national de l’Union Nationale des Combattants a rassemblé prés de 7 000 personnes  sur deux jours dont 800 drapeaux le samedi et 1200 le dimanche. « Je n’ai jamais vu autant de drapeaux à un congrès » raconte une habituée  de cette manifestation. Le samedi, la majorité  venait de Vendée, par contre le dimanche, la plupart des départements français, d’Outre-mer et d’Afrique étaient représentés. Pour Michel Lebœuf et ses troupes, le congrès a commencé depuis 18 mois. « Les bénévoles de l’UNC  ont donné le meilleur d’eux même pour que ce rassemblement national soit une réussite ». Et ce fut le cas. « C’est un des plus beaux congrès que j’ai vu » déclare Etienne Affner, secrétaire général de l’UNC.

« Un congrès national permet de faire le point sur notre association et l’avancement des demandes au gouvernement, cela permet aussi de se retrouver et consolider les liens d’amitiés  qui nous unissent » précise Hugues Dalleau, président national qui ajoute « l’UNC est la seule association patriotique à pouvoir mobiliser autant de monde ». Association de devoir, elle demande aussi la reconnaissance de la nation pour les droits des anciens combattants. Aujourd’hui, elle demande que « l’attribution de la carte du combattant se fasse en tenant compte des faits historiques et non des dates fixées par l’administration ». La deuxième revendication : le 11 novembre comme date de commémoration de tous les morts pour la France de toutes les guerres.

Deux évêques et un ministre : mémoire et solidarité

Une messe pontificale concélébrée par Mgr Castet et Mgr Luc Ravel, l’évêque au Armées, un défilé ouvert par  fanfare de l’Aiguillon-sur-Vie et Sainte-Cécile, un dépôt de gerbes au Monument aux morts pour le samedi ; le ministre de la Défense et des Anciens Combattants pour le dimanche sans compter les personnalités politiques du département. Devant 3000 personnes, les présidents de commissions ont rendu leurs conclusions.  Avec les revendications légitimes,  les sujets sensibles ont été abordés : la guerre d’Algérie et ses conséquences : Tortures et repentances.   « Les névrosés de la repentance toujours prêts à salir l’honneur de la France »,  clame Jacques Boutet, président de la commission législation  qui,  reconnait des bavures « mais pas autant que certains pourrait le laisser croire ». Bruno Retailleau, président du Conseil Général de la Vendée et Soldat de France, pense que le sujet reste d’actualité « Comment voulez vous que les jeunes générations, qui n’ont pas les mêmes origines que nous, se reconnaissent dans une France alors qu’elles se présente comme coupable, la seule nation coupable au monde ».  Quant à Hugues Dalleau, il prévient  en évoquant  la crainte de voir défiler les troupes algérienne sur les Champs Elysées  le 14 juillet 2012.: « Si la normalisation des relations est inscrite dans l’histoire, l’UNC est prête à recevoir des coups mais à doses homéopathiques »

Gérard Longuet a répondu sans détour en se posant la question « Est-il possible d’imaginer une réconciliation entre la France et l’Algérie à l’instar de ce qu’il s’est fait avec l’Allemagne. Peut-on le faire à l’occasion du 50 e anniversaire de l’indépendance ?  » Pour l’instant, le ministre, honnête, n’a qu’une réponse « Je ne sais pas ! ». Par contre, le ministre annonce la création d’un groupe de travail pour ériger un monument à la mémoire des OPEX. Il est favorable à la demande de l’Union Nationale des Combattants de faire  du 11 novembre, la  Journée nationale de tous les morts pour la France. « Tant qu’il y avait des anciens de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre était leur journée. Aujourd’hui, je pense comme vous que le 11 novembre doit être la journée nationale de toutes les générations du feu ».

Michel Lebœuf, très satisfait du déroulement de cet événement national, remercie tous les membres de l’UNC Vendée pour leur participation.

 

Les photos du congrès dans la galerie du site http://vendeeinfos.com