Le thème du congrès national de l’Union Nationale des Combattants qui était il y a quelques mois « Le lien Armée-Nation » a évolué avec le débat lancé par Eric Besson sur « l’Identité nationale » pour devenir «Être citoyen français en 2010 » . Les différentes insultes faites au drapeau français à Nice et à Toulouse, furent au centre des débats avec une idée sous-jacente rappelant le Maréchal de Lattre : « Ne pas subir ».

 

Le drapeau doit être respecté

« Être citoyen, c’est être un homme libre qui a des obligations envers la cité. Mêmes droits, mêmes devoirs » clame Hélène Mandroux, maire de Montpelier. Hughes Dalleau, président nationale met les points sur les « I » et les barres sur les « T » en refusant le 19 mars comme jour de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie : « Le 19 mars est un mensonge historique, il n’y a jamais eu d’accords d’Evian. Par contre, il y eut plus de 500 morts pour la France entre le 19 mars 1962 et le 2 juillet 1964 » . Il demande aussi une loi et des sanctions exemplaires sanctionnant les profanations divers et multiples des cimetières de toutes confessions , monuments religieux , monuments aux Morts et les atteintes au drapeau français. « Peut on offenser impunément le drapeau français » tonne le président de l’UNC qui rappelle que les racines de la France sont gréco-romaine et chrétiennes et qu’on est français « par le sang versé ». Le ton est donné dès le premier jour et en présence de Hubert Falco, secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants qui approuve : «  J’ai été choqué par l’affaire de Nice. Nous avons choisi l’efficacité plutôt que des déclarations indignées. Certains de nos concitoyens ne semblent pas avoir conscience ce que Français veut dire.  Quant à la Burqa, la France n’en veut pas.» Propos qui soulève un tonnerre d’applaudissements.

 

Une nouvelle donne : les conflits asymétriques

 

Un dossier regroupant les revendication de l’UNC a été remis au Secrétaire d’Etat. Il s’agit de l’obtention de la carte du combattant jusqu’en 1964, de celle des OPEX ect… Ce fut un hommage à l’armée d’active « à ces militaires qui sont sur les territoire d’opérations extérieures » lance Jean Rabaglia, président départemental. Bruno Gabellieri , respréseantant les Soldats de France, fait un parallèle entre la Guerre Froide et celle qui sévit aujourd’hui « qui vise l’identité nationale . A chaque fois que la France fut en danger, il y a toujours une réaction : Jehanne d’Arc, De Gaulle et d’autre ». Quant à Pierre Adalvimart, pour les OPEX, il décrit avec une précision chirurgicale le mécanisme de la nouvelle donne« des conflits asymétriques menés par des gens qui ne craignent pas la mort voire qui la recherchent pour leur cause. Chaque OPEX porte un écusson tricolore sur la manche . Il devient donc un drapeau français ».

 

Le dimanche matin, la cité de Montpellier, ville ouverte depuis le Moyen Age sur la médecine, a accueilli 450 drapeaux, et les quelques 1500 congressistes dont une cinquantaine de Vendéens.. Avant le départ du défilé ver s le monument aux Morts, il y eut un incident qui révèle bien le climat qui règne. Des jeunes d’origine étrangère ont clamé « les drapeaux Français n’ont rien à faire à Montpellier. Ici, c’est l’Algérie ». Malgré cela, le défilé a pu démarré. Le Directeur Général de l’ONAC, le préfets de l’Hérault ont déposé des gerbes au monument aux Morts en présence des parlementaires et des autorités militaires et civile.

 

Le congrès national de l’UNC 2011 aura lieu à la Roche sur Yon.

 

Toutes les photos du congrès sont visibles dans la galerie du site http://vendeeinfos.com