Dans la froidure d’un dimanche de novembre, les anciens combattants du canton de la Châtaigneraie, ont vécu une cérémonie, belle et poignante, autour de Michel Lebœuf, de Claude Ouvrard, vice-président du Conseil Général, de Philippe Rocher, maire de la cité, d’élus et d’un nombreux public. La section Soldats de France de UNC recevait son drapeau. « Tout un symbole » commente Philippe Rocher. Symbole qui rappelle les sacrifices de ceux qui ont souffert, qui ont donné leur vie pour la liberté de notre pays. Le drapeau tricolore ne fut-il pas une source d’espoir pour de nombreux peuples dans le monde ? Symbole aussi de l’identité de la France. « Le patriotisme est une valeur importante qu’il faut transmettre aux jeunes générations. L’identité nationale passe par le patriotisme » ajoute Claude Ouvrard qui évoque la chute du Mur de Berlin, le destin tragique de la Pologne : « Entre 1938 et 1969, que de souffrances pour ceux qui étaient privés de liberté en Europe. Aujourd’hui, il faut témoigner du respect pour les jeunes militaires français engagés dans les opérations extérieures qui portent les valeurs de la France à l’Étranger ».

Michel Lebœuf répond à cette question avec sa fougue habituelle : « Ce sont des jeunes on moins jeunes qui on.t accompli leur service militaire en temps de paix. Ce sont les Pompiers, Soldats de Feu. Ce sont les Gendarmes, les Policiers, les Soldats de la Sécurité Publique, des personnes et des biens. Ce sont les O.P.E.X. , ces militaires des « Opérations Extérieures » qui se battent en Afghanistan ou ailleurs pour que soit respecté les valeurs de la liberté. Ce sont les sympathisants qui ont perdu un Parent, un fils, un frère à la guerre. Ce sont celles et ceux qui demain iront fleurir le Monument aux Morts de saint Pierre du Chemin ». Oui, les Soldats de France sont bien les relais . Ce sont ceux qui témoigneront de ce qu’ont vécu leurs pères.

« Pour eux aucun avantage, pas de carte de combattant, pas de retraite, tout simplement dans leur cœur une certaine fibre patriotique. La fierté de leur Pays la France ! Le devoir de mémoire. Se souvenir que si nous vivons dans ce beau pays des droits de l'homme, de la démocratie, et de la liberté. Nous le devons à ceux qui ont tout sacrifié pour la France, même leur vie ! » clame le Président départemental
Il n’y a aucune différence entre le soldat de Verdun mort pour la France, celui Prisonnier de Guerre mort pour la France, le maquisard, le combattant des rizières, des djebels morts pour la France. Aujourd'hui celui d'Afghanistan tous sont morts pour la grandeur de la France... « Ils ont droits à notre reconnaissance éternelle. Soldats de France de Saint Pierre du Chemin soyez dignes de tous ces morts pour la France. Continuez toujours de les honorer Pour que vive le souvenir de tous ceux qui sont morts pour notre patrie la "France ! » conclut Michel Lebœuf.

Arial,Helvetica,sans-serif;"> Toutes les Photos sur le site http://www.vendeeinfos.com